Projet Grand Paris : une vision centralisatrice de l’Ile de France au détriment des autres régions !

Le Grand Paris, c’est le projet de Nicolas Sarkozy, qui reprenant la main au nom de l’Etat a affirmé sa volonté de faire de Paris une « ville-monde », avec « une masse critique suffisante pour rivaliser avec les grandes capitales internationales » ; d’où la décision autoritaire d’accentuer encore l’attractivité de l’agglomération, d’y concentrer davantage de fonctions supérieures de conception, d’actifs qualifiés, de flux de marchandises et de capitaux, etc…

Alors que l’Ile de France est déjà la région la plus riche d’Europe, première destination touristique de la planète et, avec 700 000 entreprises, le deuxième pôle mondial d’implantation de grandes sociétés.

Alors que l’Ile de France concentre sur 2% du territoire français :

  • 21% des actifs
  • 23% des emplois
  • 29% du PIB
  • 36%des cadres
  • 37% de la recherche publique
  • Et absorbe actuellement 42% de la croissance démographique nationale

Faut-il continuer d’accroître encore le déséquilibre Ile de France/autres régions, et engager la région Ile de France, dans la fuite en avant, vers le toujours plus ?

Pour Europe Ecologie Les Verts, la  priorité c’est au contraire le rééquilibrage entre les territoires : il faut partager les investissements avec les autres régions, qui permettent d’éviter les déplacements forcés de population. Il faut maintenir l’emploi dans les régions, là où les habitants ont envie de conserver leur territoire vivant et d’y vivre.

Remonter