Les jardins de Cocagne cultivent les hommes libres

Sur le plateau de Saclay, où la ville grignote les parcelles agricoles, un Jardin de Cocagne fait pousser soixante espèces de légumes. Et permet à des hommes et des femmes abimés par la vie de retrouver le chemin de l’autonomie. Cet îlot incarne chaque jour, les mains dans la terre, une écologie solidaire. Reportage.

….Un maraîcher en insertion est garant des semis, un autre s’occupe de l’irrigation. Samir, chargé de la distribution, ne se fait pas prier pour parler de sa mission : « Lors de la vente, le jeudi c’est coup de bourre. Les légumes sont tous auscultés, le produit doit être nickel pour le client. Le social ne peut pas être un alibi. Ce qui donne de la valeur à l’insertion, c’est la qualité », soutient le jeune charmeur tout sourire, qui songe à quitter le lieu prochainement pour « se tester dans le réel, travailler dans une ferme classique »…

Lire l’article complet sur reporterre.net

Remonter