Les arbres fruitiers accueillis dans les jardins partagés du 18e arrondissement

Après la plantation d’une dizaine de pommiers et autres poiriers le 10 mars dernier dans un square de la Goutte d’Or, le collectif Vergers Urbains a poursuivi son travail de reconquête de la ville par les arbres fruitiers. Ce dimanche 17 mars dans le 18e arrdt, deux jardins partagés, la Goutte verte et Baudélire ont ainsi reçu plusieurs arbres en pot qui devraient être dans quelques mois, plantés en pleine terre dans d’autres espaces verts parisiens.

C’est le projet de Vergers urbains qui entend ainsi redonner toute sa place à la culture arboricole urbaine : pommiers, poiriers, noisetiers, noyers, etc. en les rendant accessibles à tous, au cœur de la ville.

Une initiative qui s’inscrit dans le mouvement plus large de la transition à l’heure où les enjeux liés à l’agriculture urbaine et périurbaine se posent avec de plus en plus d’acuité. La disparition inéluctable du pétrole, les changements climatiques provoqués par les activités humaines et la question centrale qu’est l’alimentation sont autant de facteurs qui plaident aujourd’hui pour faire de l’agriculture, la pierre angulaire d’une société plus juste, plus égalitaire, plus écologique.

Pendant les quelques mois qui sépareront les plantations, les arbres fruitiers resteront donc en pot et seront soignés par les membres des jardins partagés du 18e. Une occasion au passage de sensibiliser le public fréquentant ces lieux et d’organiser des animations autour de cette initiative.

Laquelle, au delà de la dimension environnementale, véhicule des idées de partage et de gratuité, des notions qui ont souvent disparu de notre vie quotidienne sous l’influence d’un système économique qui a fait du profit, son unique boussole.

Remonter