Ensemble pour changer Vélizy

Comunique de presse (PS-EELV-Moden en Vélizy)

Aux élections présidentielles, les plus de 65 ans ont représenté 17% de l’électorat et les suffrages se sont majoritairement portés sur le candidat de la droite républicaine. Vélizy compte également une population vieillissante où les plus de 60 ans représentent près de 22%, mais à Vélizy, les résultats des élections présidentielles se suivent et ne se ressemblent pas ! En 2007, si N. Sarkozy obtenait 7084 voix (60, 04%), en 2012, il obtient 6149 voix (55,34%), soit 935 voix de moins, même si le pourcentage des votants est en léger recul. Le candidat du PS progressait lui de 249 voix. Faut-il pour autant établir un lien avec la politique municipale menée par le Maire depuis 2008 ? Il n’y a qu’un pas que nous franchissons, car l’urbanisation et la densification à outrance de notre commune suscitent de plus en plus de mécontentement et cela se traduit dans les urnes !

Coupes rases en forêt: régénération ou rentabilité ? Détruire une parcelle protégeant les Véliziens des nuisances de la route, c’en est trop! Et le même problème se retrouvant dans toutes les forêts périurbaines d’Ile de France, des associations environnementales demandent le classement de ces sites en forêt de protection qui est l’outil juridique le plus contraignant pour la protection des forêts, réservé aux massifs présentant de forts enjeux en matière environnementale et sociale. Mais les forêts publiques relèvent du domaine privé de l’Etat ; il les gère comme il le veut et le public n’y est que « toléré ». De plus, l’ONF devant faire face à des réductions de budget est désormais obligé de trouver ses fonds propres en vendant ses coupes de bois à des entreprises privées recherchant la meilleure rentabilité. L’ONF n’a plus autant la possibilité de vérifier que les exploitants forestiers font correctement ce qui est convenu et ne fait souvent que constater les dégâts; et de nouvelles suppressions de postes se profilent! Nous réaffirmons qu’afin d’assumer son rôle et répondre aux objectifs du Grenelle de l’environnement concernant la biodiversité, l’ONF ne doit pas être démantelé mais renforcé ; ainsi, le contrat État-ONF 2012-2016 doit proposer objectifs et moyens permettant de répondre aux exigences de tous les acteurs: État, ONF, élus locaux, associations environnementales et d’usagers dans le cadre d’une gouvernance conciliant les objectifs généraux de multifonctionnalités de la forêt et des particularités locales, gage d’une réelle protection durable des forêts.

 

Autour :  Annie Coupas

Publier dans la Tribune de l’Echos.

Remonter