18 juin 2015 – Pascal Durand fait un premier point de son mandat

Pascal Durand present ses actions au Parlement européen

Hier soir, un homme est venu échanger avec nous. Il s’appelle Pascal Durand. Il est député européen écologiste. Pendant deux heures, mouillant sa chemise, il nous a interpellé au sujet de l’Union Européenne, ses mécanismes, et en particulier le Parlement Européen, dans lequel des majorités d’idées se font,

au fil des projets. Une telle organisation permet ainsi à un parti minoritaire tel que le nôtre, le Groupe des Verts-ALE, avec 7% des voix, de constituer une majorité, en allant chercher les voix, acquises une par une, auprès des confrères députés, alliés ou adversaires, au nom de la justice, au nom de la cohérence des idées avancées. Et parfois Pascal Durand y parvient, mais le plus souvent, c’est l’échec qui est au bout du chemin, alors que la victoire semblait acquise, tant le sujet était évident, empreint de justice. C’est à ce moment que légion sont les esprits étriqués et conformistes qui se replient sur leurs dogmes, pour protéger leur carrière, pour se rallier à leur grande coalition, pour défendre les intérêts des banques et des grands groupes. C’est ainsi que la démocratie, si chère à nos yeux, est parfois bafouée, avilie, terrassée. Que serait l’Europe si les hommes étaient fidèles à leur idéal de justice et d’égalité ? Pascal Durand, en toute humilité, en toute vérité, nous a donné sa définition de ce que devrait être un homme politique : celui qui ne se résigne pas à changer la société, celui qui ne pense qu’à venir en aide aux faibles et aux opprimés. C’est avec émotion que j’ai écouté cet échange avec la salle, et alors, une immense tristesse m’a envahi, car combien sont-ils ceux qui conservent une « parole juste », une parole dénuée d’arrières pensées et d’artifices, une parole vraie et authentique. Hier soir, j’ai rencontré un tel homme.
Selon lui, l’homme politique se doit de constamment agir en fonction de l’intérêt général. En plus de son travail législatif au sein du Parlement Européen, l’eurodéputé écolo veut faire la politique différemment et parcourt ainsi le territoire local afin de venir échanger directement avec les citoyens et les associations.
Aujourd’hui, les informations passant par de multiples canaux, faire du contact direct redevient une priorité pour créer une dynamique démocratique active qui soit à l’écoute, à la compréhension mutuelle des faits, s’adapte à la fluidité des besoins et contribue à la coordination des actions.

PDurand-20150618_CFA1959
Selon lui nous devons faire vivre une démocratie participative, capable de relever les défis du 21ème siècle, dont la préservation de la qualité de vie pour les hommes et tous les êtres vivants.  Les hommes providentiels n’existent pas, mais les peuples organisés et courageux peuvent créer une société juste, écologique et socialement responsable, créatrice d’un avenir serein pour les générations futures.
Pascal Durand, après ses premiers mois au Parlement européen fait donc le point sur ses actions et sur les sujets : évasion fiscale, COP21, union européenne de l’énergie, investissement européen, TAFTA; afin de répondre à la question citoyenne : Que défendent les écologistes au Parlement européen?
De multiples informations sont disponibles sur le site internet : Les Verts – Alliance Libre Européenne au Parlement européen http://www.greens-efa.eu/fr/european-integration-27.html. Les interventions des écolos en plénières peuvent aussi être suivies via http://www.dailymotion.com/user/EurodeputesEE/1.

Remonter